{id_article}
 
N° 40 - Edito

La révolte

Les médias sont plus que discrets sur un mouvement qui secoue un très grand nombre de Pays sur la planète capitaliste. De Wall Street à l’Italie de Berlusconi, le mouvement des indignés ne cesse de faire tâche d’huile. A ce titre, la journée du 15 octobre a été significative.

Mais alors que les médias aux ordres ont tous encensé les révolutions «  arabes  » qui selon eux étaient l’expression d’un ras le bol face à la tyrannie de ces chefs d’état accrochés à leur fauteuil, les voila, aujourd’hui, particulièrement silencieux face à un mouvement tout aussi légitime et que les pouvoirs en place répriment avec violence.

Nous qui avons toujours douté quant à l’origine de ces «  révolutions  » qui servent admirablement les intérêts du monde de la finance, nous ne doutons pas de la spontanéité et de la justesse du mouvement des indignés puisqu’il est farouchement et sauvagement combattu par le pouvoir en place.

Sans être tout à fait adepte de la théorie du complot, ce deux poids deux mesures, face à la révolte des peuples et au traitement de l’information nous interpelle.

René Balme


 
 
 
Forum lié à cet article


bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?