{id_article}
 
N° 40

Le PS s’offre un social-libéral grand teint !

Les électeurs socialistes et apparentés ont donc choisi François Hollande comme le candidat socialiste à la présidentielle de 2012. L’écart entre les deux aspirants est conséquent et devrait éviter toute déchirure au sein même du PS... si tout se passe bien.

Le CITOYEN a suivi de très loin cet épisode politico-médiatico-humoristique qui a monopolisé l’ensemble des médias et les aboyeurs patentés à la solde du libéralisme. Mais nous ne sommes pas dupes et savons que cette mascarade électorale vise uniquement à installer le bipartisme dans le paysage politique Français afin de faire disparaître tous les petits partis et donc, le Front de Gauche.

Nous savons, aussi, que les ambitions personnelles ne sont pas absentes de cette consultation, témoin le virage à 180° d’Arnaud Montebourg qui de l’’anti-mondialisme est passé allègrement au social-libéralisme en snobant la plus à gauche des candidats : Martine Aubry. Mais il y a bien longtemps que Montebourg , le roi du grand écart, zigzague en eaux troubles pour échouer du côté où il a le plus de chance de se voir proposer une belle «  gâche  » à la hauteur de son «  talent  ».

Triste spectacle, en fait, pour la démocratie et pour celles et ceux qui portant, encore, de véritables valeurs de gauche se voient amalgamés dans ces gesticulations politiciennes où il est quelque fois difficile d’y reconnaître les siens.

Mais, tout est bien qui finit bien, pour la société libérale. Hollande le plus mou des socialistes et aussi, le plus à droite, est le candidat officiel des socialistes. Il N’est pas celui de la Gauche, la vraie, et ne le sera jamais.
C’est la raison pour laquelle, Le CITOYEN appelle au renforcement du Front de Gauche.


 
 
 
Forum lié à cet article


bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?