{id_article}
 

Résultat de l’élection législative patielle du 1er juin 2008

par Pia Boizet

Résultat des élections législatives du 1er juin 2008
Avec 70 % d’abstention au 2ème tour (cela représente 57 000 abstentions) les élections législatives du 1er juin démontrent plus que jamais le peu d’intérêt que portent nos concitoyens à la politique de notre pays. Peut-on les en blâmer ?
L’élection de Raymond DURAND qui n’a recueilli que 14,47 % des voix des électeurs inscrits sur l’ensemble de la circonscription ne fait que renforcer le sentiment d’abandon ressenti par la population. Convaincue que le système électoral implique que dès lors qu’on est inscrit sur les listes il faut voter, abstentions et votes nuls non prix en compte dans le calcul des résultats, le peu de participation à ces élections nous démontre une fois de plus le dégoût de la politique.
La confrontation avec la réalité de terrain et l’actualité nous amène à comprendre la démotivation pour la politique en générale et les élections en particulier. Quelles sources de démotivation ?
Peut-être celle qui consiste à permettre à l’ex-coprésident de l’entreprise EADS de réaliser son capital d’actions, à hauteur de 4,3 millions d’euros, grâce à un délit d’initié : tout cela pour préparer sa succession en faveur de ses enfants. Quelques mois plus tard, EADS annonçait supprimer 10 000 emplois § 4,3 millions d’euros est l’équivalent de 4 300 SMIC nets mensuels, c’est-à-dire plus de 358 années de SMIC net mensuels, c’est-à-dire la carrière entière de 9 personnes payées au SMIC.
Peut-être aussi celle de subir de plein fouet l’augmentation du carburant pour permettre, ni plus ni moins, aux actionnaires des 5 premières compagnies pétrolières d’empocher 150 milliards de dollars de dividendes ces 3 dernières années. Ainsi, Total réalise en 2007 13,2 milliards d’euros de bénéfice que le gouvernement refuse de taxer, pendant que les consommateurs sont taxés à 74 % par litre de super et 67 % par litre de gazole. Le Président de la République refuse de réduire cette taxe et la TVA et chiffre les recettes supplémentaires qu’il fait ainsi sur notre dos à hauteur de 640 millions d’euros par an. La taxation du bénéfice 2007 de Total au niveau, par exemple , de la TIPP que nous payons générerait entre 3 et 6 milliards d’euros pour une année d’activité.
Les victimes d’EADS et des compagnies pétrolières ne sont elles pas autant de raison de penser que les élus sont supplantés par la finance et par les hauts fonctionnaires de ce pays en les personnes certes aux ordre du Président de la République, des Ministres, secrétaires d’Etat et autres préfets. La garde à vue et la mise en examen de Monsieur FORGEARD ex co-président de EADS, lui ont-elles procurées une souffrance égale à celle ne serait-ce que d’un seul des 10 000 salariés qu’il a licenciés.
Il est beaucoup demandé aux populations : travailler plus, renoncer aux acquis sociaux, accepter de ne pas se projeter sur une carrière professionnelle entière, sur une vie de famille qui progresse, accepter d’assumer seul sa subsistance, accepter l’incertitude de la retraite, de l’avenir de ses enfants, en même tant qu’il faut faire un sans faute sur leur éducation, assumer l’avenir de la planète en faisant des économies d’énergie, assumer le choc pétrolier en payant le carburant à un prix prohibitif, assumer le passage à l’euro en voyant les prix s’envoler, accepter la désinformation en se gavant de politique sensationnelle et aristocratique, alors qu’on laisse la paix aux spéculateurs en bourse, aux entreprises qui pille véritablement la planète et le genre humain. Ceux-là bénéficient de toute la protection du pouvoir politique.


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Le monde d’après [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

Le commerce de la mort [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1960

Thèmes