{id_article}
 

Election législative partielle du 1er juin 2008 11ème circonscription du Rhône

René BALME, Maire de Grigny (Rhône) communique :

Au soir du 25 mai 2008, j’appelais à voter massivement pour Jean-François Gagneur afin de battre la droite sur la 11ème circonscription. J’appelais aussi les abstentionnistes du premier tour à se mobiliser dans un élan citoyen pour réaffirmer leur attachement au suffrage universel.

Il semblerait que ces appels n’aient pas été suffisamment entendus, ni par les électeurs de gauche qui ne se sont pas rassemblés aussi massivement que l’on aurait pu l’espérer, ni par les abstentionnistes qui se sont retrouvés tout aussi nombreux que le 25 mai.

Je pense qu’il faut y voir là le rejet, teinté d’un dégoût, de la vie politique française en général et du Parlement en particulier qui s’est largement discrédité tout au long de ces deux dernières années.

Je pense que l’heure est grave, car lorsque les citoyens considèrent que le suffrage universel n’est plus de nature à répondre à leurs demandes, à leurs attentes et à solutionner leurs problèmes (qui sont nombreux) la démocratie est plus que jamais en danger. Tout peut arriver dès lors que les institutions ne sont plus à l’écoute du peuple et ont décidé, délibérément, de défendre une seule catégorie de personnes, à savoir, celles qui ont la mainmise sur le pouvoir économique et financier.

Les cris de la rue, les appels de désespoirs de celles et de ceux qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts, qui sont assaillis de dettes et pour qui se loger, se nourrir, se soigner devient désormais impossible, ne sont plus écoutés. Ni le gouvernement, ni l’Etat et encore moins les technocrates ne veulent entendre la colère du peuple qui gronde. Cette surdité, cet autisme entretenu par une presse plus que jamais aux ordres du pouvoir me font craindre des heures sombres à venir. En effet, on ne peut pas, et le peuple ne pourra pas l’accepter plus longtemps, maintenir sciemment des hommes et des femmes au-dessous du seuil de pauvreté dans l’un des pays les plus riches du monde sans aller vers des débordements dont personne ne peut mesurer la gravité.

Le résultat de cette élection partielle doit nous interroger car lorsque le mécontentement ne s’exprime plus dans les urnes et de façon démocratique c’est qu’une étape vient d’être franchie dont les conséquences nous sont, à ce jour, inconnues.

Quoiqu’il en soit, la gauche reste largement en tête sur la Commune de Grigny, ce qui confirme bien que la politique que nous menons depuis plus de 30 ans est la bonne. La Commune reste le dernier rempart contre toutes les injustices et le dernier contre pouvoir aussi.

La municipalité a été élue sur la base d’un programme qui place l’être humain au centre de son action politique, c’est ce qui la différencie de la droite, plus particulièrement de l’UMP et de l’Etat UMP qui lui, place au centre de son action le fric et la spéculation. L’augmentation du prix des carburants est là pour nous le démontrer.

A Grigny, nous avons décidé de partager le pouvoir avec les habitants à travers une démarche de démocratie participative ambitieuse. Nous considérons nos concitoyens comme des adultes responsables, et cela fonctionne plutôt bien. Il n’y a aucune raison pour que cette expérience ne puisse pas être reprise au niveau national afin de redonner aux gens le goût de la chose politique et une confiance qui, malheureusement, s’émousse de jours en jours.

René Balme
Maire de Grigny
le 01 juin 2008, 20h00


 
 
info portfolio

Résultats 2ème tour
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Le monde d’après [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

Le commerce de la mort [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1960

Thèmes