{id_article}
 

Venet lance son défit

Pierre-Claude Venet est un jeune retraité. Il a donc un peu de temps libre et souhaite le consacrer à son idole : Fenech. Pour ce faire il vient de lancer un journal : Le défit givordin. Si l’on reconnaissait en son temps des qualités indéniables à Venet pour la coiffure, la reconversion nous paraît être compromise tant le style empreint d’une platitude laborieuse réussirait à endormir une armée d’insomniaques.
Ces considérations peuvent paraître sans importance, mais elles le sont, car l’on conçoit mal un tel gaspillage de papier pour dire si peu de choses - hormis si l’on considère que donner la parole à Monsieur le Juge Fenech revêt une importance... capitale.
Et l’on se dit, à la rédaction du CITOYEN, que le coût d’une telle publication doit être lourd à porter pour un jeune retraité.
Sauf que, quelques Givordins ébahis, nous ont interpellé à la réception du Défit givordin en constatant que l’enveloppe qui le contenait portait l’emblème de l’Assemblée Nationale et avait été postée à... l’Assemblée Nationale.
Un enquête sommaire nous permet de mettre en lumière que monsieur le Député Fenech fait payer au Palais Bourbon l’envoi d’un périodique dont le directeur de la publication n’est autre que Pierre-Claude Venet et qui porte l’ISS 1772-7561.
Monsieur Fenech nous a démontré qu’il était généreux avec l’argent public lors de ses voeux (voir page 2), il confirme, avec ce nouvel épisode que la générosité n’a pas de limites dans le domaine de la diffusion des idées.... de droite, pourvu que ce soit avec l’argent des contribuables. La tolérance zéro ne le concerne pas !
En conséquence, nous invitons toutes celles et ceux qui auraient quelques documents à diffuser en masse auprès des habitants de leur commune à faire appel aux services du député afin que l’Assemblée Nationale accomplisse le rôle de diffuseur de l’information locale que lui a assigné Monsieur Fenech.
Le CITOYEN ne manquera pas d’explorer ce créneau pour une diffusion de masse de ses prochains numéros en mettant en avant la nécessaire équité qui doit être de mise sur l’ensemble de la circonscription.
Notons que pour ne pas rater sa cible, et comme notre député-diffuseur-local travaille avec les listes électorales, il n’est pas rare de trouver 4 ou 5 étiquettes sur la même enveloppe, contenant Le défit givordin, au nom de chacun des membres de la même famille.
Si Venet commence mal dans la littérature, Fenech aura du mal à s’imposer dans la diffusion de masse !


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Le monde d’après [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

Le commerce de la mort [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1960

Thèmes