{id_article}
 

Front de Gauche nous sommes, Front de Gauche nous restons !

Enfin nous sommes
débarrassés de Nicolas
Sarkozy au terme
d’une campagne particulièrement
rude où l’UMP n’a pas
hésité à effacer les frontières
avec l’extrême droite. L’élection
de François Hollande
aurait été impossible sans l’apport
des quatre millions de voix
du Front de Gauche. Imaginez
un deuxième tour Sarkozy-Le
Pen… Mais le vote pour
Hollande a plus exprimé un
rejet des politiques de Sarkozy
qu’une réelle adhésion au
projet social-démocrate du
PS. Le même jour où la droite
était battue en France, les
élections législatives en Grèce
voyaient Syriza - l’équivalent
du Front de Gauche - devenir
la première force politique
de la gauche grecque, et le
deuxième parti politique à 3
points seulement de la droite.

Notons que la Médiacratie a
fait ses choux gras en s’indignant
des 6 % réalisés par
l’extrême droite grecque, tout
en omettant les 17.90 % de
voix FN qui révèlent notre
malaise hexagonal.
L’analyse éclairée de Jean Luc
Mélenchon résume parfaitement
la situation française :
« Ces résultats n’empêchent
pas les médias de se complaire
à souligner les scores de l’extrême
droite tout en cachant
au maximum ceux de notre
camp. La bourgeoisie a tout
intérêt à monter en épingle
l’extrême droite et à faire
peur avec « les extrêmes »
pour essayer de sauver son
pouvoir, car les résultats dans
les deux pays, avec l’irruption
d’une force alternative à la
social-démocratie à gauche,
représentent le premier échec
politique depuis longtemps
des politiques néolibérales
en Europe. L’axe Merkel-
Sarkozy s’est cassé, mais la
bourgeoisie va essayer de le
reconstituer au plus vite sous
une autre forme. »

François Hollande ayant
constamment affirmé que son
programme n’était pas négociable,
le Front de Gauche
ne soutient pas ce nouveau
gouvernement qui appliquera
la même politique austéritaire
que celle qui est menée dans
tous les pays d’Europe. Les
élections législatives vont donc
se dérouler dans ce contexte.

Notre campagne des législatives
se fera donc dans la
continuité de notre campagne
présidentielle : une campagne
du Front de Gauche pour le
programme l’Humain d’Abord.
Nous ne devons pas décevoir
les électeurs qui ont voté
Jean-Luc Mélenchon aux
présidentielles. Il nous faut
donc continuer à être sur le
terrain, ne pas abandonner les
porte-à-porte, être aux côtés
de toutes les luttes et notamment
des travailleurs qui se
battent contre la fermeture de
leurs entreprises et les licenciements.
Toute analyse d’un résultat
électoral est un enjeu idéologique.

Les 11.10% de voix
recueillies par J.L. Mélenchon
sont un indispensable
préliminaire : l’appétit vient en
mangeant et tout le monde
a encore faim. Une faim de
loups ! Exigeante, ardente,
gourmande !

Du rouge à l’Assemblée
Nationale : voilà la solution !

Christian GOUBERT


 
 
 
Forum lié à cet article


bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Le monde d’après [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

Le commerce de la mort [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1960

Thèmes