{id_article}
 

Les coups bas de l’Europe libérale : nos députés européens veillent et nous informent

Bureau de Jean-Luc MELENCHON, Président du Parti de Gauche (PG) Député européen

Contrôle européen des budgets nationaux : un droit de veto contre la souveraineté populaire
Le Conseil des ministres de l’Union européenne vient de prendre une décision inacceptable. L’examen préalable par la Commission européenne des budgets nationaux et l’application de sanctions préventives revient à donner un droit de veto à cet organisme qui est le conseil d’administration du libéralisme en Europe.

Le Parti de Gauche proteste au nom des droits de la souveraineté populaire. Il rappelle que la révolution de 1789 s’est faite pour établir celle-ci. Et que la droite et la gauche sont nées dans le débat pour ou contre le droit de veto du roi. A même cause, nous souhaitons mêmes effets. Un pouvoir de gauche en France ne devra pas accepter cette nouvelle tutelle autoritaire de l’Europe libérale.

Patrick Le Hyaric
Député au Parlement européen, Vice-président du groupe de la Gauche Unitaire Européenne - Gauche Verte Nordique

Après la réunion du Conseil Ecofin de ce mardi, Hermann Van Rompuy a divulgué les résultats de la réflexion à mi-parcours du "groupe de travail sur la gouvernance économique". Celle-ci prône une véritable purge sociale et incite à la baisse drastique des salaires au nom de la compétitivité. Voici la réaction de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité et député européen.

"Le Conseil des Ministres de l’économie et des finances présidé par Hermann Van Rompuy vient de prendre des décisions extrêmement graves contre les populations et la souveraineté des peuples.
D’abord il bafoue le droit des parlements à voter les budgets nationaux puisque la Commission et le Conseil décideraient a priori de la qualité des budgets.

Il est ainsi prévu de renforcer ce qui a été baptisé Pacte de stabilité alors qu’il ne s’agit que d’un corset contre les dépenses publiques utiles et les budgets sociaux. Il est même prévu que des sanctions financières soient appliquées aux Etats qui dépasseraient certains niveaux de déficit ou de dette.

Il s’agit en fait de la mise en place de plans d’ajustements structurels par delà l’opinion des Etats et des parlementaires nationaux. C’est une mise en cause inacceptable de la souveraineté populaire.
D’autre part Monsieur Van Rompuy et ses comparses appellent à une amélioration de la compétitivité à l’intérieur de l’Union européenne par la "modération salariale", c’est à dire la baisse drastique des salaires.
Ce qui se prépare va donc être douloureux pour les salariés, les retraités et pour les jeunes. C’est une véritable purge sociale contre les systèmes d’aides, notamment aux plus démunis qui se met en place. La protestation populaire la plus unitaire et la plus large possible est donc indispensable.

En ce sens je soutien résolument tous les mouvements sociaux engagés dans tous les pays de l’Union européenne et particulièrement la mobilisation syndicale unitaire du 24 juin en France."


 
 
 
Forum lié à cet article


bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Le monde d’après [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

Le commerce de la mort [tiré de Oulala le 24 juillet 2015]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1960

Thèmes